La Voie de Liaison Sud (VLS)

    • La VLS est-elle une autoroute, un contournement tels que les contournements Ouest et Nord de Haguenau ?

    Non, la VLS est un boulevard urbain. Ce choix a été fait après plusieurs années de concertation pour répondre au double objectif du projet : améliorer la desserte inter-quartiers et organiser la future urbanisation au sud de la Ville.

    • Qu’est qu’un boulevard urbain ?

    C’est une rue, avec une voie dans chaque sens de circulation, qui comprend des aménagements pour les piétons et cyclistes tout comme pour les voitures.

    • Quelle sera la vitesse autorisée sur la VLS ?

    50 km/h, hormis dans la Vallée de la Moder (entre la rue du Château Fiat et la route du Rhin) où on pourra rouler à 70 km/h.

    Le Tracé

    • Pourquoi la VLS ne part-elle pas du rond-point en entrée de ville quand on arrive de la voie rapide sur la route de Strasbourg ?

    Le choix du tracé, le long du Lycée Heinrich-Nessel, a fait l’objet de concertations de 2009 à 2011. Il a été retenu car il préserve davantage l’environnement naturel (ruisseau Rothbaechel et ses prairies humides, bois du Château Walk) et humain (espace de promenade). De plus, la VLS rejoint ainsi directement le pôle de loisirs (piscine, tennis, Bowl d’Hag) et améliorera leur accessibilité par les modes de déplacement doux. Enfin, en limite de la ville, ce boulevard offre de meilleures potentialités d'urbanisation le long de son tracé. 

    • Sera-t-il toujours possible d’utiliser la route de Weitbruch ? Comment va-t-elle se raccorder à la VLS ?

    Oui, la route de Weitbruch sera raccordée à la VLS. Il suffira d’emprunter le pont au-dessus des voies ferrées, qui permettra la suppression du passage à niveau. Ce pont sera accessible aux cyclistes et aux piétons.

    • Y a-t-il une extension de la VLS prévue vers le nord, au-delà de la RD 29, vers la route de Soufflenheim ?

    Il s’agit d’un autre projet qui est inscrit dans le Schéma de Cohérence Territoriale de l’Alsace du Nord et qui ne répond pas aux mêmes objectifs que ceux de la VLS.
    Il n’a pas de maîtrise d’ouvrage désignée et ses études ne sont pas lancées.

    Les Carrefours

    • Y aura-t-il des ronds-points sur la VLS ?

    La VLS est un boulevard urbain, les choix d’aménagement ont donc privilégié des carrefours principaux à feux, avec des traversées piétonnes sécurisées par les feux. Seul le raccordement à la route du Rhin (extrémité Est de la VLS vers la zone commerciale du Taubenhof) à fait l’objet d’un aménagement avec un rond-point.

    • Comment la VLS sera-t-elle raccordée aux rues du Sud de la Ville (routes de Strasbourg, de Marienthal, de Bischwiller…) ?

    Comme les rues aux alentours, par des carrefours avec des feux et des passages piétons.

    Les Accès :

    • Comment accéder au Château Walk après la réalisation de la VLS ?

    La rue du Député Halez ne sera raccordée à la VLS que par une piste cyclable permettant aux piétons et cyclistes de circuler. Pour les automobilistes voulant accéder au Château Walk, ils pourront s’y rendre en empruntant exclusivement la VLS.

    Les Pistes cyclables :

    • Y a-t-il des aménagements prévus pour les cyclistes ?

    Une piste cyclable accompagne le tracé sur les 5,5 km de la VLS. Elle est raccordée aux autres itinéraires cyclistes du sud de la ville et de la Vallée de la Moder, dans une logique de continuité et de facilité des déplacements en vélo.

    • La piste cyclable le long de la Moder sera-t-elle raccordée à celle de la VLS ?

    Oui, au niveau du pont qui permettra aux usagers de la VLS de traverser la Moder, un aménagement a été prévu pour que les cyclistes puissent passer de la VLS à la piste cyclable le long de la Moder, quelque soit leur sens de circulation.

    Environnement et biodiversité :

    • Quel est l’impact environnemental de la Voie de Liaison sud ?

    Le projet impacte à terme 15 hectares de zones agricoles ou naturelles. Pour compenser cet impact, des mesures compensatoires sont prévues sur 54 hectares, toutes localisées sur le territoire de Haguenau et, hormis celles concernant la forêt, à proximité immédiate du projet. Pas toujours très visibles dans le paysage, elles permettent néanmoins de reconstituer les habitats des espèces impactées, leurs aires de reproduction ou de circulation par exemple par la création de haies, de mares, la transformation de cultures de maïs en prairies, la modification des pratiques agricoles… ainsi que de favoriser le maintien global de la biodiversité : par exemple par la création d’îlots de sénescence(*) en forêt, la création ou l’amélioration de zones humides etc.

    (*) peuplement forestier laissé en évolution libre (absence d’exploitation des bois).

    • La voie de Liaison sud aura-t-elle un impact sur les écoulements de la Moder ?

    Non, c’est un point particulièrement sensible qui a fait l’objet de nombreuses études et discussions avec les services de l’Etat compétents. Le projet a été conçu en « transparence hydraulique », c’est-à-dire qu’il n’impacte pas le fonctionnement de la Moder, y compris en période de crue.

    • Comment puis je m’informer sur la prise en compte de l’environnement dans le projet ?

    L’onglet « environnement » du site Grands projets de Haguenau recense l’ensemble des actions relatives aux espèces protégées et aux mesures compensatoires.

    • N’aurait-on pas pu réduire l’impact du projet sur l’environnement ?

    Le tracé de la Voie de Liaison sud tel qu’il est en cours de réalisation tient compte de cet enjeu. Les études de diagnostic ont recensé les zones les plus sensibles environnementalement, pour la flore, la faune, les milieux spécifiques de type zones humides ou landes sableuses . Le projet a été conçu avant tout pour éviter ces zones, puis travaillé pour réduire son impact. Enfin, pour les impacts inévitables, des mesures compensatoires sont mises en œuvre et suivies dans le temps.

    • Comment peut-on être sûr que les mesures compensatoires seront réellement efficaces pour la biodiversité et les espèces ?

    Elaborées par des spécialistes dans leur domaines (écologues, chiroptérologue pour les chauves-souris) les mesures compensatoires sont validées par des sachants en amont du démarrage des travaux (DREAL, le Conseil National pour la Protection de la Nature). Leur mise en œuvre sur le terrain s’accompagne de plans de gestion élaborés par des acteurs compétents et reconnus, et font l’objet d’un suivi pendant 50 ans. Sur cette durée, dans le cas où certaines dispositions n’atteindraient pas les résultats espérés, des mesures correctives seront apportées.

    • Le projet a-t-il bien eu toutes les autorisations nécessaires ?

    Oui. La Voie de Liaison sud est un projet reconnu d’intérêt public, dont les procédures au titre de la Loi sur l’Eau et de l’Environnement ont été approuvées et ont fait l’objet d’une consultation du public.

    Concertation :

    • Le public a-t-il pu donner son avis sur le projet ?

    Il y a eu 3 phases de concertation préalable avant la procédure de Déclaration d’Utilité Publique. En 2009 sur le diagnostic de la situation actuelle et sur la comparaison des variantes de tracé. En 2011 sur l’étude de la variante retenue. A chaque phase, une exposition et une réunion publique ont permis au public de contribuer à l’élaboration du projet.

    En phase de procédures, les enquêtes publiques au titre de la Déclaration d’Utilité Publique, des acquisitions foncières et de la Loi sur l’Eau ont conclu à des rapports favorables.

    Vous avez une question ? Ecrivez-nous à grands.projets@agglo-haguenau.fr